C’est avec plaisir que je vous présente le rapport annuel 2014-2015 du Service administratif des tribunaux judiciaires (SATJ), qui fait état des progrès réalisés au cours de l’exercice qui s’est terminé le 31 mars 2015.

À bien des égards, 2014-2015 a été un exercice rempli de défis, mais aussi une année de progrès. Malgré les pressions liées à la charge de travail et aux ressources limitées, les employés du SATJ ont travaillé sans relâche pour offrir des services de soutien de qualité à la Cour d’appel fédérale, la Cour fédérale, la Cour d’appel de la cour martiale du Canada et la Cour canadienne de l’impôt. Ce faisant, ils ont fait preuve d’un engagement résolu et d’un grand professionnalisme, ce qui a permis au SATJ d’appuyer efficacement l’administration de la justice.

Des progrès constants ont été réalisés relativement à bon nombre de dossiers importants et complexes. En particulier, le SATJ a maintenu sa demande de financement au titre de l’intégrité des programmes et a entrepris des démarches concrètes et innovatrices pour accroître les mesures de sécurité essentielles au soutien des activités judiciaires, tant sur le plan de la sécurité physique que sur le plan de la sécurité des technologies de l’information (TI). Des améliorations essentielles ont été apportées à notre infrastructure et à nos systèmes des TI afin d’ouvrir la voie à des possibilités futures quant à la prestation d’outils et de services modernes qui répondent mieux aux besoins des membres des cours, de leurs utilisateurs et de nos employés.

Le bien-être de nos employés est demeuré une priorité clé, particulièrement dans un contexte caractérisé par une charge de travail croissante. À cet égard, nous avons pris des mesures visant à accroître les possibilités de formation et avons continué de déployer des efforts pour maintenir un dialogue ouvert entre les employés et les cadres supérieurs.

L’exercice s’est terminé sur une note positive avec l’annonce, dans le budget fédéral de 2015, d’un montant de 19 millions de dollars sur cinq ans destiné aux investissements liés à la sécurité physique et des TI pour les cours fédérales et les bureaux du greffe de l’ensemble du pays. Cette annonce constitue une étape importante dans la réalisation des grandes priorités en matière de sécurité; toutefois, les pressions constantes exercées sur nos ressources exigent de notre part des efforts soutenus pour établir un modèle de financement viable et à long terme pour le maintien des services judiciaires et de greffe essentiels et un plein accès à la justice.

En bref, l’exercice 2015-2016 promet d’être une année déterminante pour le SATJ, et je tiens à témoigner ma reconnaissance aux juges en chef, aux membres des cours et à nos employés, qui nous aident continuellement à relever les défis auxquels nous sommes confrontés et à tirer profit des possibilités qui s’offrent à nous.

Daniel Gosselin, FCPA, FCA
Administrateur en chef